12/01/2010

Nouveaux projets pour Le Bois l’Abbesse

Bois l'Abesse
Deux grands projets initiés par l’association « Le Bois l’Abbesse », vont voir le jour fin 2010 : un internat pour enfants autistes et un foyer d’accueil médicalisé. Présentation de ces deux nouvelles structures.

«Nous cherchons en permanence à adapter nos prestations aux besoins des personnes handicapées, explique Philippe Bossois, président du Bois l’Abbesse. Ainsi, fort de notre expérience dans l’accueil des personnes souffrant d’autisme depuis plusieurs années, nous nous sommes engagés dans la création d’un internat.» Cette structure innovante, implantée au Vert-Bois, à proximité du lycée Blaise Pascal, aura pour objectif une prise en charge plus importante, toute l’année, des enfants autistes. Elle permettra aussi un accueil temporaire suivant les besoins des familles. Le nombre de places est, à ce jour, limité à 8 enfants pour assurer la meilleure prise en charge possible. « L’objectif de cet internat est d’encourager les enfants à donner le meilleur d’eux-mêmes, de développer le maximum de leurs capacités et compétences pour devenir le plus autonomes possible. », explique Alain Laurent, directeur général du Bois l’Abbesse. « Chacun bénéficiera d’un projet individuel prenant en compte ses besoins, ses attentes et les objectifs à atteindre. », poursuit Chantal Doublet, directrice générale adjointe. A terme, la structure devrait permettre la création d’une vingtaine d’emplois. Les travaux commenceront en début d’année.


Création d’un foyer d’accueil médicalisé

Parallèlement, l’association a entrepris la création d’un foyer d’accueil médicalisé qui verra également le jour fin 2010. Pour cela des locaux existant sur le site du Bois l’Abbesse vont être réhabilités. Vingt places seront disponibles dont une douzaine pour des adultes autistes. Le suivi proposé consistera en un accompagnement éducatif et médicalisé, quelque soit l’âge et l’handicap, en fonction du projet individuel de chacun. Un accompagnement adossé également sur les activités du quotidien, les soins, la toilette, se tenir correctement à table… « Notre souci est de nous adapter à chaque cas », précise Alain Laurent. « Nous sommes vigilants à apporter des réponses personnalisées à notre public. Nos intervenants évaluent régulièrement les effets de leur travail et de leurs pratiques professionnelles. C’est un gage de qualité du service que nous rendons. », termine le directeur général.

Ces deux projets d’envergure, dont le coût avoisine les 3 millions d’euros HT, sont financés en grande partie par le Bois l’Abbesse et le Groupement d’intérêt public (GIP 52) et bénéficient d’un soutien exceptionnel de la Caisse nationale de solidarité à l’autonomie (CNSA).


Bois l'AbesseLe Bois l’Abbesse en quelques mots
Crée en 1973, l’association du Bois l’Abbesse, présidé par Philippe Bossois est structurée en 2 secteurs : le secteur enfance et le secteur adulte. Le secteur enfance comprend un Institut Médico Educatif, un service pour enfant polyhandicapés, un service pour autistes et un Service d’Education et de Soins Spécialisés à Domicile. Le secteur adulte est quant à lui composé d’un Etablissement et Service d’Aide par le Travail, d’un foyer de vie, d’un foyer d’accueil médicalisé, d’un service habitat, d’un service d’accompagnement à la Vie sociale et d’un Service d’Accompagnement Médico Social pour Adultes Handicapés. 230 salariés œuvrent au bon fonctionnement des structures, du personnel médico-éducatif en passant, entre autres, par les aides soignantes, les éducateurs techniques ou le personnel administratif. L’association offre aujourd’hui une couverture départementale (Saint-Dizier, Joinville, Langres) et prend en charge quotidiennement pas moins de 580 personnes.